20 Juin 2016

L'engagement du Canada dans la promotion de la démocratie internationale a subi de profondes transformations au cours de la dernière décennie. Durant de nombreuses années, le Canada a joué un rôle de premier plan dans la promotion de la démocratie au chapitre des droits humains. Son engagement a toutefois récemment diminué et ce, malgré une demande mondiale croissante d’aide à la transition démocratique.

Le 13 juin 2016 à Ottawa, Gabrielle Bardall, boursière 2012 et spécialiste en matière d’aide à la démocratie, a organisé un atelier de boursiers de la Fondation Pierre Elliott Trudeau avec plus d’une vingtaine d’experts en politique, des praticiens et des universitaires. Devant quelques 50 personnes invitées, les panélistes ont discuté et débattu de comment le Canada pourrait se ré-engager à l’égard du soutien à la démocratie à l’échelle internationale, notamment grâce à des approches durables et indépendantes, ainsi que des façons qui permettraient au Canada de s’assurer que ce soutien soit multisectoriel et réponde aux conditions locales. Cet atelier était co-organisé avec le Centre d'études en politiques internationales de l'Université d'Ottawa.

« Soutenir le développement des sociétés démocratiques à l’international est peu connu. C’est pourtant un enjeu essentiel de politique étrangère » soutient Gabrielle. « Le Canada a une expérience inestimable et unique dans ce domaine. »

L’événement a réuni d’éminents experts canadiens, notamment Jean-Pierre Kingsley, ancien directeur général des élections du Canada (1990-2007), Margaret Biggs, ancienne présidente de l’Agence canadienne de développement international (2008-2013), plusieurs membres du Parlement ainsi que des membres de la communauté de la Fondation Pierre Elliott Trudeau tels Thomas Axworthy, George Anderson et Morris Rosenberg, président et directeur général de la Fondation. L’atelier a également bénéficié des perspectives internationales de Thomas Carothers, vice-président des études à Carnegie Endowment for International Peace, basé à Washington. La liste complète des intervenants est disponible ici.

Les échanges de cet atelier serviront de base au dépôt d’un rapport dans le cadre du processus de consultations sur l’Examen de l’aide internationale du Canada, actuellement en cours. De plus, dans les prochaines semaines, restez à l’affût du blogue du Centre d'études en politiques internationales pour lire une série d’articles écrits par les panélistes.

Gabrielle Bardall

Elle est une étudiante d'origine américaine qui s'intéresse à la violence entourant les élections en Afrique subsaharienne.

Boursiers 2012