17 Octobre 2019

Selon Statistiques Canada, plus de 3,4 millions de Canadien.ne.s vivaient sous le seuil de la pauvreté en 2016. En vue de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, Jayne Malenfant avait un important message pour la communauté de la Fondation Pierre Elliott Trudeau lors de notre retraite communautaire en mai 2019. 

Ayant elle-même vécu une situation d’itinérance durant son adolescence, Jayne Malenfant, boursière 2018 de la Fondation Pierre Elliott Trudeau, poursuit actuellement un doctorat en éducation à l’Université McGill et effectue des recherches sur l’itinérance des jeunes Canadien.ne.s. Née en Ontario, elle a vécu à plusieurs endroits au Canada avant d’entreprendre ses études doctorales.  

Pour Jayne Malenfant, la pauvreté n’est pas qu’un problème individuel; il s’agit d’un problème collectif qui, au surplus, n’est pas seulement économique. Les personnes vivant dans la pauvreté font également face à des conditions de travail dangereuses, un logement insalubre et une sécurité alimentaire précaire. 

Écoutez le message de Jayne Malenfant ▶️

Jayne Malenfant

Jayne Malenfant (éducation, Université McGill) analyse les barrières que les jeunes en logements précaires rencontrent à l’école ou sur le marché du travail afin de promouvoir une participation novatrice et équitable dans l’économie mondiale du futur.

Boursiers 2018