31 Mai 2016

Depuis la Confédération en 1867, le Canada s'est identifié et comporté comme un pays constitué de deux nations fondatrices, britannique et française, tout en y subordonnant le statut des peuples autochtones. Un nouveau projet vise à modifier cet état de choses par une reconnaissance officielle, coïncidant avec le 150e anniversaire de la confédération de 1867, de la contribution essentielle des peuples autochtones à la formation du Canada, en plus de celle des Britanniques et des Français. En resituant l'histoire du Canada dans son contexte, les générations futures seront amenées à mieux comprendre les origines du pays et nous pourrons bonifier le cadre de discussion et d'action sur la base des engagements déjà pris en faveur de la réconciliation, en établissant des relations de nation à nation et en garantissant les droits à l'autodétermination.

La laurérate Trudeau 2008 Kathleen Mahoney est l'artisane principale de la Commission de vérité et réconciliation du Canada. Elle a donné une Causerie Voir Grand  sur la Colline du Parlement à Ottawa le 10 mai 2016, organisée par la Fédération canadienne des sciences humaines.

Kathleen Mahoney

Chef de file des droits de la personne, elle est reconnue pour son rôle clé dans l’entente intervenue entre le gouvernement du Canada et les survivants des pensionnats autochtones.

Lauréats 2008