30 Janvier 2018

Quelles sont nos ambivalences et nos luttes, tant intimes que collectives, face à la maladie? Comme le décrit son récit de recherche pour le magazine Découvrir de l’Association francophone pour le savoir (Acfas), le projet de thèse du boursier Trudeau 2017 Benjamin Gagnon Chainey est « médico-littéraire » avant tout. Il y propose de (re)connecter soignantes et soignants aux richesses de l’histoire littéraire, culturelle, et artistique de la pratique clinique. À cette fin, Gagnon Chainey établit des dialogues entre les écrits d’inspiration médicale d’auteurs-phares du XIXe siècle et l’œuvre d’Hervé Guibert, écrivain multidisciplinaire français, décédé séropositif en 1991. La double vocation scientifique et littéraire de Benjamin lui permet de travailler pour l’humanisation continue de la relation de soin. Lisez l’article complet ici.

Benjamin Gagnon Chainey

Benjamin Gagnon Chainey (littératures de langue française, Université de Montréal et Université Nottingham Trent, Royaume-Uni) analyse l’évolution de l’empathie et de la relation de soin avec le patient à travers la littérature touchant au sida et à la médecine de la fin du XIXe siècle.

Boursiers 2017