29 Janvier 2018

Le soutien de l’Occident pour les Forces démocratiques syriennes – qui ne seraient qu’une façade pour le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) – est intimement lié à l’offensive turque à Afrin, affirme Bessma Momani dans un article d’opinion (anglais seulement) publié dans The Globe and Mail. Bien que le président turc Recep Tayyip Erdogan ait proclamé la brièveté de cette campagne militaire, Momani évoque la « résistance farouche » qu’opposeront les résidents kurdes de la région. Par ailleurs, si sa campagne militaire s’étendait au-delà d’Afrin, la Turquie ferait face aux troupes américaines; des ressources diplomatiques doivent être déployées afin d’éviter une telle confrontation entre membres alliés de l’OTAN, défend Momani. Bessma Momani est une lauréate Trudeau 2015 et une professeure au sein du Département de sciences politiques de l’Université de Waterloo et à l’École d’affaires internationales Balsillie. Lisez l’article complet ici.

Bessma Momani

L'expertise de la professeure Bessma Momani porte sur la gouvernance économique mondiale, l’économie politique au Moyen-Orient, la culture d’entreprise et la jeunesse arabe.

Administrateurs 2018