22 Juin 2018

« Tous les oncles pensent qu'ils sont les plus beaux NDN du monde, et personne ne les contredit » (traduction par nos soins). Avec « La terrible beauté de la réserve » (anglais seulement), un poème publié le 7 juin 2018 dans The Walrus, Billy-Ray Belcourt, boursier 2018 de la Fondation, évoque la réserve-isation, l'intimité et la violence des corps et des vies autochtones au Canada. Le premier recueil de poèmes de Billy-Ray, This Wound is a World, a été publié en septembre 2017 et a remporté le prestigieux prix de poésie Griffin. Lire « La Terrible Beauté de la Réserve » ici.

Billy-Ray Belcourt

Billy-Ray Belcourt (études anglaises, Université de l’Alberta) examine son histoire personnelle et les travaux d’artistes et d’écrivains autochtones afin d’explorer les méthodes et l’importance théorique des pratiques de soin promulguées par les peuples autochtones au Canada.

Boursiers 2018