16 Avril 2018

La construction du canal de Panama a employé plus de 40 000 travailleurs, dont au moins 5 609 ont été tués et des centaines, sinon des milliers, ont été blessés sur le lieu de travail. Dans un article (anglais seulement) publié le 16 avril 2018 par The Conversation Canada, Caroline Lieffers, boursière 2015 de la Fondation, a exposé les « conditions horrifiantes » de la construction du canal, qui restent trop souvent masquées par la rhétorique triomphante et philanthropique des États-Unis. Caroline a conclu que, « pour le rêve de déplacer des biens rentables et de projeter une puissance militaire à travers un paysage réticent » (traduction par nos soins), du sang a été versé, des corps ont été mutilés, et trop d’ouvriers ont été laissés sans compensation pour leurs pertes.

Caroline Lieffers est une boursière 2015 de la Fondation et une candidate au doctorat en histoire de la science et de la médecine à l’Université Yale. Lisez son article ici.

Caroline Lieffers

Caroline Lieffers (histoire de la science et de la médecine, Yale University) étudie la relation entre citoyenneté et personnes en situation de handicap aux Etats-Unis au cours des XIXe et XXe siècles, afin de mieux comprendre comment divers groupes peuvent contribuer à la société.

Boursiers 2015