22 Janvier 2016

Le boursier Trudeau de 2014 Geoffrey Cameron, doctorant en science politique à l'Université de Toronto, signe une lettre d'opinion dans The Globe and Mail.

Il revient sur la levée des sanctions économiques contre l’Iran et sur le récent échange de prisonniers avec les États-Unis. Si, selon certains observateurs, la prochaine étape serait de rapidement élargir les perspectives économiques des marchés iraniens aux compagnies canadiennes, M. Cameron pense que :

« L’économie de l’Iran ne peut être séparée des droits de la personne. »

Il nous met en garde :

« Tant que l’Iran ne démontre pas une véritable réforme en matière de protection de son propre peuple, nous devrions faire très attention à nos déclarations d’ouvertures commerciales. »

Lire l’article complet (en Anglais seulement)

Geoffrey Cameron

Geoffrey is studying the influence of religious communities on the development of international refugee policies in North America.

Boursiers 2014