6 Avril 2018

Parlez-vous les deux langues officielles du Canada ? Et qu’en sera-t-il de vos enfants ? Dans un article (anglais seulement) publié le 5 avril 2018 sur le « Blogue du président » de l’Institute for 21st Century Questions, Irvin Studin, boursier 2008 de la Fondation, a plaidé en faveur des programmes d'immersion française au Canada. Comme il l'avait d'abord fait valoir dans un article (anglais seulement) publié par The Toronto Star le 20 février 2018, les « niveaux pitoyablement bas de bilinguisme français-anglais » au Canada n'ont nulle autre cause qu'un « manque de sérieux national. » Studin a souligné les implications sociétales et stratégiques d’un bilinguisme décroissant. La taille du groupe duquel sont issus premiers ministres, hauts fonctionnaires fédéraux, diplomates, premiers ministres provinciaux et dirigeants des organismes nationaux du Canada se réduirait, entraînant une forme d'élitisme linguistique. Plus généralement, la diminution des niveaux de multilinguisme impliquerait moins d'engagement dans le « jeu stratégique en quatre points » du siècle impliquant l'Amérique, la Chine, la Russie et l'Europe. Studin a conclu qu'encourager l'immersion en français ainsi que les troisième et quatrième langues – autochtones et étrangères – est la clé de l'administration domestique du Canada et de sa stratégie externe.

Irvin Studin est un boursier 2008 de la Fondation, le président de l'Institute for 21st Century Questions et le rédacteur en chef et éditeur du magazine Global Brief. Il est également professeur visiteur à l'Université du Québec à Montréal (UQAM), où il est affilié à la Chaire Raoul-Dandurand. Lisez son article de blogue ici et son article ici.

Irvin Studin

Président de l'Institute for 21st Century Questions, rédacteur en chef et éditeur du magazine Global Brief, professeur visiteur à l'Université du Québec à Montréal (UQAM)

Boursiers 2008