27 Mars 2018

Qu’apprend-on sur la charia à travers les luttes politiques déclenchées par son application ? C’est la question que le boursier 2009 de la Fondation, Jean-Michel Landry, a examiné lors de sa présentation à la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques à l’Université du Québec à Montréal le 22 mars 2018. En retraçant l'évolution de deux mouvements de contestation – l’un sunnite, l’autre chiite – visant à modifier les normes religieuses du droit de la famille libanais, l’ancien boursier Landry a montré combien le religieux est de plus en plus construit par l’État dans des contextes laïcs.

Jean-Michel Landry est un boursier 2009 de la Fondation et un boursier postdoctoral Banting au sein du département d'anthropologie de l’Université McGill. Il est également doctorant associé à l’Institut Français du Proche-Orient et chercheur affilié à l’Orient Institute de Beyrouth.

Jean-Michel Landry

Jean-Michel souhaite mieux comprendre le parcours social de l'idéal de laïcité au Liban, les effets d'exclusion qu'il vise à combattre, ainsi que ceux qu'il génère parfois.

Boursiers 2009