1 Février 2018

« Les dés sont pipés contre nous, » ont déclaré des parents de Colten Boushie de la Première Nation crie de Red Pheasant au Saskatchewan, après que le processus de sélection du jury laisse le meurtrier présumé de Boushie passer en jugement sans faire face à un seul juré autochtone. Dans un article d’opinion (anglais seulement) publié dans The Globe and Mail le 30 janvier 2018, Kent Roach a dénoncé l’injustice tenace du processus de sélection de jury au Canada. Le fait que la sélection du jury soit sujette aux récusations péremptoires de l’accusé et du procureur ne génère ni plus ni moins qu’une « invitation à infecter la sélection du jury par des stéréotypes racistes conscients ou inconscients » (traduction par nos soins), a affirmé Roach. Une réforme est nécessaire, a-t-il conclu, bien qu’elle n'arrivera que trop tard pour que justice soit rendue dans le procès Stanley. Kent Roach est un lauréat Trudeau 2013 et un professeur de droit à l’Université de Toronto. Lisez son article ici.

Kent Roach

Spécialiste du droit constitutionnel et défenseur des droits de la personne, il s’est illustré par ses travaux sur les certificats de sécurité dans la foulée de la lutte au terrorisme et à la réparation des abus des pensionnats autochtones.

Lauréats 2013