22 Octobre 2018

Leehi Yona, notre boursière 2018 étudiant les politiques en matière de changement climatique, a publié un article d'opinion dans le quotidien Montreal Gazette (en anglais seulement) sur le nouveau rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC). L’organisme se penche, dans ce rapport rendu public le 8 octobre, sur les lourdes conséquences d'un réchauffement de la planète supérieur à 1,5°C par rapport aux niveaux préindustriels. Selon le GIEC, le fait de prévenir un réchauffement d’un seul degré supplémentaire pourrait faire une différence de vie ou de mort au cours des prochaines décennies pour une multitude de personnes et d'écosystèmes.

Pour Leehi, bien que le rapport du GIEC soit alarmant à plusieurs égards, il transmet néanmoins un message d’espoir et un appel à l’action en nous montrant que nous sommes capables d’agir maintenant pour limiter le réchauffement planétaire et protéger nos communautés. À cet égard, Leehi soutient qu’il est essentiel de cesser l’extraction de combustibles fossiles et, corollairement, d’abandonner tout nouveau projet d’infrastructure utilisant des combustibles fossiles.

Leehi Yona

Afin de comprendre comment les méthodologies et normes culturelles affectent la formulation de politiques climatiques, Leehi Yona (ressources et environnement, Université Stanford) documente l’application du savoir scientifique par les décideurs politiques sur les plans régional et international.

Boursiers 2018