30 Mars 2018

Les récents acquittements dans les affaires Colten Boushie et Tina Fontaine ont fait éclater une controverse sur les objectifs et la neutralité de la formation juridique. Dans un article d’opinion (anglais seulement) publié par The Globe and Mail le 17 mars 2018, les boursières 2010 et 2012 de la Fondation, Lisa Kelly et Lisa Kerr, ont soutenu que les facultés de droit devraient non seulement former les étudiants aux règles et doctrines juridiques et jurisprudentielles, mais aussi leur l’analyse de la relation entre le droit et la politique. Le droit a contribué à créer des inégalités et continue de distribuer le pouvoir dans les sociétés d'aujourd'hui, ont écrit les professeures Kelly et Kerr, et « nous devrions nous méfier de ceux qui ne veulent pas que les facultés de droit le remarquent. »

Lisa Kelly et Lisa Kerr sont des boursières 2010 et 2012 de la Fondation et des professeures adjointes en droit à l’Université Queens. Lisez leur article ici.

Lisa Kelly

Lisa veille à ce que les droits et les intérêts des enfants et des adolescents soient pris en compte par les lois canadiennes.

Boursiers 2010

Lisa Kerr

Elle cherche à repenser les pratiques judiciaires actuelles en mettant l'accent sur la qualité d'une peine d'emprisonnement, plutôt que sur sa durée.

Boursiers 2012