23 Avril 2018

Au Québec, une demande de divorce a fait les manchettes pour avoir monopolisé les ressources de la Cour supérieure durant 23 jours – pour ses procédures préliminaires seulement. Dans un article d’opinion du 23 avril 2018 publié par La Presse, Robert Leckey, boursier 2003 de la Fondation, a dénoncé « l’usage excessif du système de la justice civile étatique par la classe des bien nantis. » Notant que, dans le système actuel au Québec, « l’accès universel au procès illimité ne garantit forcément pas un accès universel à la justice, » le doyen Leckey a proposé de limiter le nombre de jours d’audience assuré par l’État gratuitement au justiciable à sept, par exemple. Cette mesure rendrait les litiges commerciaux ou portés par des parties riches plus efficaces et permettrait à une plus grande part de la population générale d’accéder aux instances de la justice.

Robert Leckey est un boursier 2003 de la Fondation et est le Doyen de la Faculté de droit de l’Université McGill. Lisez son article ici.

Robert Leckey

Robert Leckey enseigne le droit constitutionnel et le droit de la famille, et mène des recherches dans ces domaines ainsi qu’en droit comparé.

Boursiers 2003