9 Avril 2018

En tant que présidente des Étudiants canadiens pour les politiques éclairées sur les substances psychoactives à l’Université de la Colombie-Britannique, Stephanie Lake, boursière 2017 de la Fondation, a organisé une exposition et un dialogue communautaire étudiant sur la crise des opioïdes sur le campus. Dans un article (anglais seulement) publié le 29 mars 2018 par The Ubyssey, la boursière Lake a déclaré que l'impact de la crise des opioïdes sur les étudiants reste rarement discuté, en dépit du fait que la consommation de substances psychoactives fait partie de la culture étudiante occidentale. Créer un espace pour un dialogue honnête et vulnérable représente un premier pas vers une meilleure compréhension de la façon dont la jeunesse vit cette crise – et vers un changement politique sensé.

Stephanie Lake est une boursière 2017 de la Fondation, candidate au doctorat à la School of Population and Public Health de l'Université de la Colombie‑Britannique et chercheuse au BC Centre on Substance Use (Centre de lutte contre les toxicomanies en C.-B.) du BC Centre for Excellence in HIV/AIDS (Centre d'excellence sur le VIH/sida de la C.-B.). Lisez l’article ici.

Stephanie Lake

Stephanie Lake (santé publique et populationnelle, Université de la Colombie-Britannique) s’intéresse aux effets de l’utilisation médicale et de la légalisation du cannabis sur la crise des surdoses d’opioïdes en Colombie-Britannique et ailleurs au Canada.

Boursiers 2017