Cecilia Benoit

Lauréats
2018
Affiliation actuelle:
Professeure de sociologie, Université de Victoria
Région:

En conjuguant des stratégies d'apprentissage transformationnel et d'autonomisation des communautés, la professeure Cecilia Benoit (sociologie, Université de Victoria) encourage et soutient le potentiel des travailleur.se.s du sexe à devenir des défenseurs de justice sociale. 

Projet de lauréate de la Fondation Pierre Elliott Trudeau : Au-delà de l’ « Enquête sur les femmes disparues » : Encourager le rôle des travailleur.se.s du sexe en tant que défenseur.e.s de justice sociale

Objectifs du projet : Développer des stratégies ascendantes pour assurer la justice sociale, la sécurité et la dignité pour la diversité des personnes impliquées dans le commerce sexuel, au moyen des initiatives suivantes :

  1. Séances d'apprentissage transformationnel d'une semaine en petits groupes tenues dans des agences de travail sexuel dans de multiples régions du Canada ;
  2. Un document de travail et un forum politique national mené par des pairs à Ottawa, coïncidant avec le mandat quinquennal du gouvernement canadien d'examen de la Loi de 2014 sur la protection des collectivités et des personnes victimes d'exploitation ;
  3. Un manuel pratique informé par des pairs pour la formation des travailleur.se.s du sexe en tant que défenseur.e.s de la justice sociale, mis à la disposition du public ;
  4. Un livre académique axé sur la lutte des travailleur.se.s du sexe pour leur inclusion sociale, leur accès à des soins de santé dans la dignité et leur protection de la police.

Lire le projet complet. 

Cecilia Benoit, femme d’ascendance micmaque et française, est originaire de Ktaqmkuk, à Terre-Neuve-et-Labrador. Appartenant au clan de l’aigle, par l’intermédiaire de la famille Penwa’ (Benoit), elle est aussi membre non inscrite de la Première Nation Qalipu.

Titulaire d’un doctorat en sociologie de l’Université de Toronto, Cecilia est actuellement scientifique à l'Institut canadien de recherche sur l'usage de substances, associée de recherche au CIRCLE et professeure de sociologie. Dans ses travaux, elle s’intéresse aux iniquités sociales ancrées dans les lois, politiques, programmes et programmations de recherche, afin de dégager des solutions fondées sur des preuves.

Au fil de sa carrière d’une trentaine d’années, elle a grandement contribué à diffuser le savoir des sages-femmes et accoucheuses autochtones de collectivités précoloniales et coloniales, en plus de s’être employée avec diligence à modifier les pratiques médicales afin que les sages-femmes autochtones et non autochtones puissent travailler légalement et que leurs services soient remboursés par le régime public.

Par ses autres travaux de recherche, Cecilia lève le voile sur les forces à l’origine d’iniquités sociales chez différents groupes marginalisés, lesquels sont tous par trop représentés par les Autochtones, notamment les femmes du quartier Downtown Eastside de Vancouver, les jeunes de la rue proches de l’âge adulte, les femmes enceintes et leur famille en situation de pauvreté, les toxicomanes, entre autres problématiques, et des personnes qui vendent des services sexuels.

En conjuguant l’autonomisation de la communauté et l’apprentissage transformationnel, une méthodologie qui honore la responsabilité relationnelle, la réflexivité du chercheur et les visions du monde des Autochtones, Cecilia travaille étroitement avec des gens dans le besoin, des prestataires de services en première ligne et d’autres parties prenantes afin de proposer des actions nouvelles pour promouvoir l’équité, la dignité et les droits de la personne des groupes défavorisés avec qui elle a le privilège de travailler.

  • 26 Juin 2018
    La Fondation Pierre Elliott Trudeau annonce les récipiendaires de ses prix de recherche 2018 Les prix de recherche 2018 de la Fondation Pierre Elliott Trudeau : Des projets audacieux qui façonnent l’avenir du Canada et du monde