Lilia Yumagulova

Boursiers
2008
Mentor(s): 
Programme d'étude:
Doctorat en aménagement
Affiliation actuelle:
Université de la Colombie-Britannique
Région:

Lilia cherche à améliorer la capacité des communautés, dont les populations urbaines marginalisées, à faire face aux cataclysmes naturels.

La boursière Trudeau 2008 Lilia Yumagulova est partenaire au développement et codirectrice de la recherche pour la Crisis Resilience Alliance de l’Université de la Colombie-Britannique. Ses travaux actuels portent sur la gestion des sinistres, l’adaptation aux changements climatiques, la planification urbaine et régionale en matière de résilience, et la gestion des risques et des crises ainsi que la communication. Mme Yumagulova a travaillé dans les médias, les agences gouvernementales et les ONG en Europe et en Amérique du Nord dans les domaines de la réduction des risques de sinistres, la résilience communautaire et l’adaptation aux changements climatiques. Elle est directrice du Réseau canadien d’étude des risques et dangers et éditrice de HazNet, une publication biannuelle d’intérêt général qui rassemble les dernières recherches et les meilleures pratiques en matière de résilience communautaire au Canada. 

Projet de recherche

Résilience planifiée : rôle de l’adaptation institutionnelle face aux risques environnementaux dans les villes

De nos jours, les villes sont confrontées à des changements environnementaux imprévisibles et les modèles, conçus en fonction d’une compréhension linéaire du changement (considéré comme un phénomène incrémentiel et prévisible), ne sont peut-être pas suffisamment souples pour faire face au défi. Il est donc nécessaire d’adopter une nouvelle façon, fondamentalement non linéaire, d’affronter les changements dans les villes. Comment peut-on planifier et assurer la gestion d’environnements urbains caractérisés par la résilience?

Mme Yumagulova s'intéresse aux villes comme réseaux complexes pouvant s'adapter aux désastres naturels et à la capacité des institutions à s'adapter aux changements. Sa recherche explore les différentes possibilités de résilience dans un contexte urbain. Son intérêt porte sur le rôle des institutions dans la diminution/augmentation du risque, et ce, afin de mieux comprendre les pratiques et les interactions entre l'environnement naturel et l'environnement construit. Elle s'intéresse particulièrement à la région de Vancouver comme lieu de résilience urbain.

Lilia Yumagulova est une candidate au doctorat à la School of Community and Regional Planning de l’Université de la Colombie-Britannique, où elle mène des recherches sur la planification régionale en matière de risques et de sinistres dans le district Metro Vancouver au Canada. Lilia Yumagulova est titulaire de diplômes russes en ingénierie et en gestion des urgences et d'une maîtrise en analyse des risques (King’s College London, au Royaume-Uni). Le cheminement des études interdisciplinaires de Lilia allie les sciences sociales, la politique publique, la planification et les relations internationales. Tout au long de sa carrière académique, Lilia a mené des recherches et travaillé dans plusieurs disciplines et établissements, y compris le MUNK Centre, l’Université de Toronto, l’Université York, University College London au Royaume-Uni, Lund University en Suède et l'UFZ en Allemagne. Son travail a été généreusement soutenu par la Fondation Trudeau, le Pacific Institute for Climate Solutions, le British Council et l'Institut suédois, en plus de nombreuses bourses d'études universitaires.

Lilia a travaillé dans les médias, auprès d'organismes gouvernementaux et d'ONG. En plus d'être une boursière de la Fondation Trudeau, elle est une chercheuse associée à la School of Peace and Conflict Management de l’Université Royal Roads et une boursière de la Pacific Institute for Climate Solutions. En dehors de ses études, Lilia siège au conseil d'administration du Réseau canadien d'étude des risques et dangers au sein duquel elle dirige l'initiative de mobilisation étudiante nationale. Lilia est membre de la Fédération internationale des journalistes et coordonnatrice internationale des relations avec les collectivités auprès d'organismes travaillant avec des orphelinats, la population autochtone de Russie et des documentaristes indépendants.

Expérience à titre de boursière Trudeau

Mon expérience à titre de boursière de la Fondation Trudeau est autant stimulante qu’exigeante. Une fois la bourse reçue, le récipiendaire possède tout ce dont un étudiant diplômé rêve d’avoir : une bonne allocation pour mettre fin aux soucis financiers, un budget de voyage généreux pour vivre une expérience de recherche unique et originale ainsi que des liens et la crédibilité qui vont de pair avec le fait d’être membre de la Fondation Trudeau. Le tout s’accompagne d’une énorme responsabilité à réaliser un travail significatif et compétent; être une meilleure chercheuse et une meilleure citoyenne du monde.

Je suis reconnaissante des discussions songées et la forme sophistiquée de tourisme intellectuel auquel j’ai participé par le biais des événements et des conférences de la Fondation Trudeau. Au cours de ces événements, j'ai eu droit  à un survol du paysage politique et intellectuel du Canada. À ces événements, j’ai aussi eu un aperçu, et parfois une visite en coulisses, des politiques et des prises de décisions au niveau national et international. En tant qu’étudiante internationale et nouvelle arrivante au Canada, je ne peux imaginer une meilleure introduction à ce pays, à ses valeurs et à ses dirigeants intellectuels et politiques, présents et passés, qu’à titre de boursière de la Fondation Trudeau.