Louise Charron

Mentors
2014
Boursiers:
Région:

Elle fait preuve d’un désir sincère de partager sa vaste expérience acquise au fil d’une carrière prolifique dans le domaine du droit, tant en pratique privée que comme juge en Ontario, au Nunavut et à la Cour suprême Canada

Née le 2 mars 1951, l’honorable Louise Charron a fait ses études primaires et secondaires dans sa ville natale, Sturgeon Falls (Ontario). Mariée à William Blake, elle a un enfant, Gabriel Poliquin, et deux beaux-fils, Michael et Steven Blake.

Elle a obtenu un B.A. de l’Université Carleton en 1972 et une licence en droit de l’Université d’Ottawa en 1975. Admise au Barreau de l’Ontario en 1977, elle a exercé le droit au sein du cabinet Lalonde et Chartrand de 1977 à 1980, principalement en droit civil et en droit criminel.

De 1978 à 1988, elle a agi comme procureure adjointe de la Couronne pour le district judiciaire d’Ottawa-Carleton, poste qu’elle a occupé à temps plein de 1980 à 1985. Elle a enseigné à la section française de common law de la Faculté de droit de l’Université d’Ottawa, d’abord comme chargée de cours de 1978 à 1985, puis comme professeure adjointe jusqu’en 1988.

Elle a été nommée juge de la Cour de district et juge locale de la Haute Cour de justice de l’Ontario en 1988, et juge de la Cour de l’Ontario (division générale) en 1990. Formatrice dans l’âme, la juge Charron a participé activement à plusieurs tribunaux-écoles, ainsi qu’à de nombreuses activités de formation permanente à l’intention des juges et des avocats. Elle a été directrice adjointe de l’Institut national de la magistrature de 1994 à 1996.

La juge Charron a été nommée juge à la Cour d’appel de l’Ontario en 1995 et juge adjointe de la Cour de justice du Nunavut de 1999 à 2004. Elle a été nommée juge à la Cour suprême du Canada le 30 août 2004 et a pris sa retraite le 30 août 2011.

L’honorable Louise Charron a reçu des doctorats honorifiques du Barreau du Haut-Canada en 2004, de l’Université Nipissing en 2005 et de l’Université Laurentienne de Sudbury en 2006. Elle est récipiendaire de l’insigne de Compagnon de l’Ordre du Canada.