Marie Deschamps

Mentors
2015
Boursiers:
Région:

Ancienne juge à la Cour suprême du Canada, elle apporte à la communauté de la Fondation sa vaste connaissance de la magistrature et du droit à l’échelle canadienne et internationale.

L’honorable Marie Deschamps a obtenu une licence en droit de l’Université de Montréal en 1974 et une maîtrise en droit de l’Université McGill en 1983. Les Université de Montréal et de Sherbrooke lui ont chacune décerné un doctorat honorifique, respectivement en 2008 et en 2014. Elle a été nommée membre de l'American College of Trial Lawyers en 2005. La Faculté de droit de l’Université McGill lui a octroyé le prix F.R. Scott pour service exemplaire en 2013. Elle a également été nommée Compagnon de l’Ordre du Canada la même année. Le Barreau du Québec lui a attribué la distinction Avocat émérite en 2014.  

Admise au Barreau du Québec en 1975, elle a exercé comme avocate plaideuse au sein des cabinets Martineau Walker ainsi que Sylvestre et Matte dans les domaines du droit civil, du droit de la famille et du droit commercial, ensuite chez Rouleau, Rumanek et Sirois en droit criminel, puis chez Byers Casgrain en droit civil et commercial. Elle a été nommée juge à la Cour supérieure du Québec en 1990, à la Cour d’appel du Québec en 1992, puis à la Cour suprême du Canada en 2002. Elle a pris sa retraite de la magistrature en août 2012 et est redevenue avocate en 2013. En 2014, le Gouvernement du Canada lui confie une enquête indépendante sur les inconduites sexuelles dans les Forces armées canadiennes. En 2015, elle a dirigé un comité chargé d’examiner la gestion par l'ONU des allégations d'agressions sexuelles sur des enfants par des soldats français en République centrafricaine.

Elle a été membre du conseil de l'Université de Montréal et du conseil d'administration de l'Association des diplômés de l'Université de Montréal. Elle a aussi siégé au comité consultatif de 1986 sur la révision de la Loi sur la faillite et au comité consultatif sur le Tribunal de la concurrence. Elle siège sur divers comités et conseils d’administration, dont les conseils de Gaz Métro inc., d’Éducaloi et de Pro Bono Canada. Elle est professeure associée aux facultés de droit de l’Université de Sherbrooke depuis 2006 et de l’Université McGill depuis 2012. Elle est régulièrement invitée à donner des cours et des conférences à des auditoires variés, principalement en droit constitutionnel et commercial, et sur la gouvernance et l’éthique.   

Elle est née à Repentigny, au Québec, le 2 octobre 1952. Son conjoint est un homme d'affaires et ils ont deux enfants. Sportive enthousiaste, elle pratique le ski, la natation, la randonnée en montagne et le jogging. Elle s'intéresse aussi aux arts, aux voyages et aux langues (outre le français, sa langue maternelle, elle parle couramment l'anglais et a étudié l'italien et l'espagnol).

  • 10 Mai 2017
    À la fin de l'année dernière, les ministres canadiens de la Justice et de la Santé ont demandé au Conseil des académies canadiennes de mener des évaluations indépendantes sur des questions reliées à l’aide médicale à mourir. À cette fin, le Conseil a nommé un comité d’experts qui examinera trois cas particulièrement complexes : les demandes de mineurs matures, les demandes anticipées et les demandes où la maladie mentale est la seule condition médicale invoquée.