Milad Parpouchi

Boursiers
2017
Programme d'étude:
Santé publique et populationnelle
Affiliation actuelle:
Université Simon Fraser
Région:

Milad Parpouchi (santé publique et populationnelle, Université Simon Fraser) cherche à comprendre les facteurs qui contribuent à l’itinérance et à l’efficacité des modèles de logement avec soutien qui promeuvent l’inclusion sociale, la guérison et l’autodétermination.

Projet de recherche

Le sans-abrisme et la santé mentale : comprendre et surmonter la marginalisation

La recherche de Milad examine les facteurs qui contribuent au sans-abrisme et à la marginalisation dans les parcours de vie, et a comme objectif d’identifier des occasions pour mettre en œuvre des mesures de prévention. Sa recherche porte également sur l’efficacité réelle de modèles spécifiques de logements avec services de soutien (par ex., Housing First) au niveau de la promotion de l’inclusion sociale, de la récupération, et de l’autodétermination chez des adultes sans-abri souffrant de troubles mentaux.

L’hébergement est un droit de la personne reconnu au niveau international. Pourtant, chaque année, plus de 200 000 Canadiens et Canadiennes souffrent du sans-abrisme, contribuant ainsi à une marginalisation profonde et à l’injustice sociale. Les expériences acquises tôt dans la vie et dans les parcours de vie peuvent accroitre les risques de sans-abrisme et de marginalisation qui y est liée. Mentionnons, par exemple, des expériences traumatiques pendant l’enfance, le placement en famille d’accueil, la consommation de substances ainsi que tout un éventail de déterminants sociaux et structuraux dans le domaine de la santé. Une meilleure compréhension des facteurs de risque durant l’enfance ouvrirait la porte à des interventions plus précoces. Quand le sans-abrisme devient une réalité, il est d’une importance capitale de cerner les moyens de permettre aux individus d’accéder à une plus grande inclusion sociale. À ce jour, il est démontré que le modèle de logement avec services de soutien appelé Housing First, qui inclut l’hébergement et les services d’appui sociaux et de santé, augmente l’intégration communautaire et la qualité de vie.

Milad Parpouchi est un professionnel de santé publique et associé de recherche au groupe de recherche Somers de la Faculté des sciences de la santé à l’Université Simon Fraser. Détenteur d’une bourse de la Fondation Pierre Elliott Trudeau et d’une bourse de recherche au doctorat des Instituts de recherche en santé du Canada, il a également reçu de nombreux prix et distinctions pour ses travaux sur la santé et les droits de la personne des populations marginalisées et vulnérables. Milad a entrepris des recherches novatrices sur l’insécurité alimentaire, le comportement sexuel et l’utilisation des services de santé chez les sans-abris souffrant de troubles mentaux. C’est également un instructeur accompli au niveau universitaire, un conférencier et un présentateur. Ses recherches ont été publiées dans des publications avec comité de lecture et dans la presse écrite et électronique et, il a également présenté ses travaux lors de réunions scientifiques au Canada, aux États-Unis et en Europe.

Milad détient une maîtrise en santé publique et un baccalauréat ès arts en sciences de la santé de l’Université Simon Fraser. Il a piloté des projets qui se sont attardés sur l’accès des patients aux services de réduction de méfaits et sur la réforme de services en santé mentale pour prévoir une plus grande inclusion des membres de la famille, des soignants et des patients. Il a également dirigé des recherches sur les thérapies de substitution d’opioïdes chez les personnes qui font face à des obstacles multiples dans le domaine des soins, dont le sans-abrisme. 

En plus de ses travaux en santé publique, Milad est bénévole et participe au développement communautaire. Il est co-fondateur du Health Sciences Undergraduate Student Union à l’Université Simon Fraser, mentor auprès d’étudiants potentiels au cycle supérieur et, très en demande lors de présentations sur les aptitudes nécessaires pour réussir ses études et sa carrière, particulièrement auprès d’étudiants de premier cycle et de cycle supérieur. Enfin, Milad est musicien professionnel (piano et batterie) et a également enseigné le piano, la batterie et d’autres instruments de percussion.