Pascale Fournier

Présidente et chef de la direction

Docteure en droit de l’Université Harvard et membre du Collège de la Société royale du Canada, Pascale Fournier est une universitaire engagée et visionnaire dont la trajectoire académique remarquable est marquée par l’interdisciplinarité. Auteure d’une quarantaine de publications, ses contributions académiques abordent plusieurs des thématiques chères à la Fondation : les droits de la personne et la dignité humaine, le rôle du Canada dans le monde et la citoyenneté responsable.

Au moment de sa nomination, Pascale Fournier était professeure titulaire à la faculté de droit de l’Université d’Ottawa où elle dirigeait la Chaire de recherche sur le pluralisme juridique et le droit comparé. Grâce à l’appui généreux du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada, elle a mobilisé d’importantes équipes de recherche afin de mieux comprendre et documenter les dilemmes auxquels font face les femmes religieuses au Canada, en Angleterre, en France, en Allemagne, en Israël et au Liban.

Démontrant un formidable sens de l’ouverture sur le monde, Pascale Fournier a enseigné le droit partout sur la planète, d’Haïti, au Costa Rica en passant par l’Iran. En 2015, le magazine Canadian Lawyer la désignait comme « l’une des 25 avocat.e.s les plus influent.e.s au Canada » dans la catégorie « internationale ». Elle-même ancienne boursière de la Fondation Pierre Elliott Trudeau lors de la toute première cohorte en 2003, Pascale Fournier a orienté sa carrière universitaire vers la scène publique en insistant sur la vulgarisation de ses recherches et en intervenant fréquemment dans le débat public, contribuant ainsi à faire d’elle une leader publique intellectuelle influente. En 2014, le « Forum International des Femmes » basé à Washington D.C. la sélectionnait comme l’une des 35 femmes dans le monde à exercer un leadership ambitieux au sein de sa communauté.

Soucieuse de dialoguer et d’interagir avec des individus aux profils diversifiés, la professeure Fournier a été impliquée dans des projets dont les retombées pratiques ont eu des conséquences tangibles pour les populations marginalisées vivant en situation de précarité. Elle a ainsi agi comme consultante et conférencière auprès de nombreuses agences des Nations Unies et elle a couramment dispensé des formations auprès de la magistrature canadienne. En 2015, l’Assemblée nationale du Québec la nommait Commissaire à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse. Cette même année, elle participait également à la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership aux côtés de 250 leaders du pays en provenance du milieu des affaires, du monde syndical, des secteurs public et culturel, des organisations non gouvernementales et des universités canadiennes. Pascale Fournier a également touché à la gestion en occupant le poste de vice-doyenne à la recherche ainsi qu’à la communication en collaborant aux quotidiens La Presse et The New York Times.

Tout au long de son remarquable parcours, Pascale Fournier a reçu plusieurs prix et distinctions, dont le titre d’avocate émérite (Ad. E.) du Barreau du Québec (2009), le prix du Recteur de l’Université d’Ottawa pour l’excellence en relations médiatiques (2011), la médaille Gloire de l’Escolle de l’Université Laval (2016) et le prix d’excellence en enseignement de la capitale 2016 décerné par le réseau d’Ottawa pour l’éducation (ROPE). Sa passion contagieuse et son dynamisme audacieux lui permettront d’optimiser les recherches en sciences humaines et sociales au Canada et d’accroître la visibilité intellectuelle de la Fondation auprès des grands leaders universitaires et des décideurs de ce monde.

Pascale Fournier est mariée et elle est la maman de trois fils.  

Pages