Sheila Watt-Cloutier

Ancienne présidente de la Conférence circumpolaire inuit, elle s'attaque aux questions auxquelles font face les peuples autochtones, dont l'environnement et le développement durable.

Présidente sortante de la Conférence circumpolaire inuit (CCI), Sheila Watt-Cloutier s'attaque aux nombreuses questions auxquelles font face les peuples autochtones aujourd'hui, dont les problèmes de pollution de l'environnement et les enjeux du développement durable. Cet organisme inuit défend sur le plan international les intérêts des Inuits du Canada, du Groenland, de l'Alaska et de la Tchoukotka aux confins orientaux de la Fédération de Russie. Par une pétition adressée à la Commission interaméricaine des droits de l'homme dans le dossier des changements climatiques, il défend la cause de la conservation de la culture dans le contexte actuel du réchauffement planétaire et de son incidence sur la culture de la chasse.

Sheila vit actuellement à Iqaluit au Nunavut, mais elle est née à Kuujjuaq au Nunavik (nord du Québec). Elle a été élevée selon la tradition dans ses premières années pour ensuite aller à l'école dans le Sud et étudier à Churchill au Manitoba.

Elle possède un bagage en counselling, éducation et développement humain. De sa première expérience d'interprète en inuktitut à l'hôpital d'Ungava au Nunavik, elle a tiré l'engagement d'une vie pour l'amélioration de la santé et de l'éducation dans les collectivités autochtones. Ses inlassables efforts sur la scène internationale ont contribué à la conclusion, à la ratification et à l'application de la Convention de Stockholm de 2004. Il s'agit d'une entente internationale de protection de la santé humaine et de l'environnement contre les polluants organiques persistants (POP). Ce travail a valu à l'intéressée le premier prix de l'environnement planétaire de l'Association mondiale des organisations non gouvernementales (WANGO).

Elle a aussi reçu le Prix national d'excellence des Autochtones pour l'environnement, le prix Champion de la Terre des Nations Unies et le prix Sophie en Norvège. Plus récemment encore, la gouverneure générale du Canada et Global Green USA lui ont respectivement décerné la Médaille pour la nordicité et l'International Environmental Leadership Award. Madame Watt-Cloutier est officier de l'Ordre du Canada.

« Je peux voir l'incroyable intérêt que présente la Fondation Trudeau pour le traitement d'une multiplicité de questions et pour le travail avec les jeunes. »