Steven Hoffman

Il souhaite qu'on utilise les avancées canadiennes en santé publique pour résoudre des questions de santé mondiale.

Steven J. Hoffman (politique de la santé, Université Harvard) est spécialiste des questions de droit mondial de la santé, de gouvernance mondiale et de l’organisation des institutions. Sa recherche renseigne les stratégies mondiales qui permettent aux États et aux intervenants non étatiques de faire face aux menaces à la santé mondiale et aux inégalités sociales qui dépassent les frontières. Dans ses travaux antérieurs, il s’est penché sur l’accès aux médicaments, sur la résistance aux antimicrobiens, sur l’aide au développement, sur l’Ebola, sur la désinformation en matière de santé, sur la santé maternelle, sur les pandémies, sur la recherche et le développement pour les technologies de la santé et sur la lutte contre le tabagisme. Il a travaillé pour l’Organisation mondiale de la Santé à Genève (Suisse) et pour le bureau du Secrétaire général des Nations Unies à New York (États-Unis).

Projet de recherche

Des stratégies nationales et internationales afin d'aborder de façon optimale les menaces mondiales en santé, les inégalités et les droits de l'homme

L'élimination des deux-tiers de la mortalité infantile et des trois-quarts de la mortalité maternelle serait possible si seulement nous pouvions mettre complètement en œuvre des solutions existantes. De nouvelles méthodes sont sans contredit nécessaires. Toutefois, elles sont retardées en raison de l'incertitude quant à la façon dont des institutions internationales et des pays comme le Canada peuvent contribuer efficacement. Ce projet sera réalisé en trois parties. Premièrement, l'utilisation d'une analyse politique et juridique permettra d'évaluer le paradoxe évident auquel fait face la communauté de la santé mondiale en raison d'aspirations contradictoires dans l'atteinte de l'élaboration de politiques fondées sur des données probantes et l'obligation de rendre compte en démocratie. Deuxièmement, une analyse du réseau dynamique sera appliquée afin de décrire et de définir l'évolution du système de santé mondiale au cours des vingt dernières années. Troisièmement, il s'agira d'examiner la coopération internationale et le partage des connaissances entre les gouvernements, chercheurs et médias lors de pandémies à l'échelle mondiale à l'aide d'un mélange de méthodes quantitatives et qualitatives. Ces enquêtes permettront d'identifier de nouvelles stratégies afin d'aborder de façon optimale les menaces mondiales en santé, les inégalités et les droits de l'homme à travers le monde.

Steven Hoffman a récemment terminé un doctorat en politique de la santé à l’Université Harvard où il analysait comment des stratégies internationales à vocation réglementaire peuvent être élaborées afin de mieux aborder les menaces transnationales en santé, les inégalités sociales et les enjeux liés aux droits de la personne comme l’accès aux médicaments, la résistance aux antimicrobiens, la désinformation au sujet d’actualités sur la santé, les pandémies et le tabagisme. Avocat en droit international de formation, M. Hoffman a travaillé auparavant pour un cabinet d'avocats outre-frontière spécialisé en litiges de propriété intellectuelle, en règlements sur les produits de santé et en relations gouvernementales. Il a aussi travaillé pour l'Organisation mondiale de la santé, l’Alliance pour la recherche sur les politiques et les systèmes de santé et le ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l'Ontario. Il a été responsable d’un comité consultatif d'universitaires sur la vulgarisation scientifique pour le seul magazine hebdomadaire de questions d'actualité nationale au Canada et a travaillé à titre de membre au bureau administratif du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon. Il enseigne à temps partiel en tant que professeur adjoint en épidémiologie clinique et biostatistique à l’Université McMaster, est membre auxiliaire du corps professoral du Forum de santé de McMaster et professeur adjoint invité en santé mondiale à la Harvard School of Public Health.

M. Hoffman est titulaire d’un baccalauréat spécialisé en sciences de la santé de l’Université McMaster, d'une maîtrise en science politique, d'un J.D. de l'Université de Toronto et d'un doctorat en politique de la santé de l'Université Harvard.