16 Novembre 2018

Les Forums du futur de la Fondation Pierre Elliott Trudeau ont fait équipe avec la Commission des droits de la personne de la Nouvelle-Écosse pour des discussions colorées et instructives à Halifax. Parmi les participant.e.s figuraient Jamie Snook et Bob Huish, boursiers de la Fondation en 2017 et 2004 respectivement. Le groupe a examiné les questions de l'excellence inclusive et du leadership engagé dans le Canada d'aujourd'hui et de demain. 

Késa Munroe-Anderson, responsable des relations interraciales, de l'équité et de l'inclusion à la Commission, a cité un proverbe africain pour illustrer l'importance de l'inclusion chez les dirigeant.e.s: 

«Si vous voulez aller vite, allez-y seul. Si vous voulez aller loin, allez-y ensemble ». 

Pascale Fournier, présidente et chef de la direction de la Fondation, a souligné que cette profonde réflexion sur l'inclusion est essentielle au développement d'un leadership plus diversifié reflétant le Canada d'aujourd'hui. 

«Le Canada a beaucoup changé en 15 ans [depuis que la Fondation attribue des bourses] et les qualités dont vous avez besoin en tant que leader ont changé», a-t-elle déclaré. 

Un thème commun a été abordé au cours des discussions: le fait que la diversité accrue et l'implication de personnes et d'idées différentes est une étape positive dans la construction de communautés plus fortes. 

En ce sens, pour Sherrian Garcia,une participante, «Nous devons considérer les personnes différentes comme un atout, et non comme une responsabilité. Ensuite, ces personnes ressentiront un sentiment d’inclusion et feront partie de la communauté. » 

Pam Glode-Desrochers est la directrice générale du Mi’Kmaw Native Friendship Centre à Halifax. Elle a souligné que la définition d'un.e bon.ne leader mettait trop souvent l'accent sur l'éducation formelle et ne reconnaissait pas d'autres qualités précieuses. 

«J'ai vu des leaders fantastiques dans notre communauté qui n'ont aucune éducation. Parce qu'ils ont ce qu'il faut pour prendre de bonnes décisions », a-t-elle déclaré. 

«Nous devons faire un acte de foi ensemble pour apprendre de nouvelles façons de faire les choses ».

Les personnes présentes ont réalisé des bricolages pour illustrer certaines de leurs idées. 

Ashlee Cunsolo est responsable des relations interraciales et de l'équité à la Commission des droits de la personne de la Nouvelle-Écosse. Elle et son groupe ont créé une série de grands et de petits oiseaux en papier pour montrer comment le leadership peut signifier différentes choses à différents moments. 

«Souvent, lorsque vous regardez les oiseaux, le plus gros d'entre eux dirigera les autres et les protégera des vents violents. Parfois, lorsque vous êtes un.e leader, vous devez être à l'avant-garde et affrionter les vents fortspour soutenir ceux qui suivent derrière. Mais vous devez également savoir quand il est temps de vous reposer et de placer les autres devant », a-t-elle ajouté.

Un des participants, Kevin Little, faisait partie d'un groupe dont le bricolage représentait une courtepointe afin d'expliquer qu'il reste encore beaucoup à faire pour atteindre l'excellence inclusive.

«Si nous cherchons comment être inclusif.ve.s et si onpense une courtepointe avec des carrés représentant différentes communautés, la courtepointe présente de nombreux trous au Canada.»