12 Septembre 2018

Les Forums du futur ont atterri à Yellowknife pour ce qui est devenu une série de discussions riches, même émouvantes, sur la signification de l'excellence inclusive et du leadership engagé dans le contexte du Nord canadien.

« Tellement d'amour, d'inspiration et de pouvoir venant de ces femmes leaders autochtones! », a écrit sur Twitter Pascale Fournier, présidente et chef de la direction de la Fondation Pierre Elliott Trudeau, à l'issue de la séance.

Au cours de la réunion, la professeure Fournier a indiqué que la Fondation s’efforce de faire participer davantage de personnes du Nord à ses activités.

« Quand on regarde le Nord et les Territoires du Nord-Ouest, il y a une grande sous-représentation. Je ne suis pas à l'aise avec cela », a-t-elle déclaré devant le groupe réuni à l'hôtel de ville de Yellowknife.

Les participants ont exprimé divers points de vue sur le leadership. Hovak Johnston, qui est derrière le projet Inuit Tattoo Revitalization, un projet axé sur l'émancipation des femmes, s’est dit d’avis que l'inclusion est la clé d'un leadership efficace.

« Pour être un bon leader, vous devez être attentif à toutes les personnes qui vous entourent », a-t-elle affirmé. « Si vous n’avez pas de communauté forte, vous ne pouvez pas avoir un leader solide. »

Joe Handley est un ancien premier ministre des Territoires du Nord-Ouest. Il a observé que le leadership engagé consiste à dépasser ce que l'on attend d'ordinaire dans une grande partie de la société.

« Il ne s’agit pas seulement des dirigeants élus ou des leaders formels. C'est tout le monde », a-t-il déclaré. Handley a désigné les aînés autochtones qui ont beaucoup de sagesse et de connaissances à partager, mais dont les points de vue peuvent être ignorés.

« Trop souvent, nous sommes trop occupés et nous ne prenons pas le temps d’écouter les gens quand ils s’expriment de manière traditionnelle. Ça prend du temps. Nous devons écouter et non seulement parler. »

Pascale Fournier

Présidente et chef de la direction

Équipe 2018