Profile picture for user patti.laboucane-benson

Patti LaBoucane-Benson

  • Boursier.e 2004
  • Ancien.ne
Profile picture for user patti.laboucane-benson
Sénatrice
Gouvernement du Canada
Profil

La sénatrice Patti LaBoucane-Benson est une Métisse du territoire du Traité 6 en Alberta. Elle a consacré les 30 années de sa carrière à servir sa communauté en Alberta, ailleurs au Canada et à l’échelle internationale. Elle a été directrice du Club des garçons et des filles de Saint-Paul en 1990, a travaillé 23 ans aux Native Counselling Services of Alberta (NCSA) et a été directrice de conférence et animatrice des Dialogues Nelson Mandela au Canada, une rencontre internationale de défenseur.se.s de la liberté qui a eu lieu chez la Nation crie d’Enoch en 2017. 

Les recherches menées par Mme Laboucane-Benson dans le cadre de son doctorat en écologie humaine (Université de l’Alberta) portent sur la façon dont les familles et les communautés autochtones vivent leur résilience en réponse à de multiples formes de traumatisme. Le travail qu’elle a effectué tout au long de sa vie s’inscrit dans une vaste réflexion sur la guérison des traumatismes historiques. 

Les perspectives de Mme Laboucane-Benson sur ce débat sont ancrées dans des expériences transformatrices vécues dans le cadre de cérémonies cries. Les enseignements des aîné.e.s sur la bonté, le respect, l’humilité et l’honnêteté ont influencé sa vie ainsi que ses recherches sur les pratiques exemplaires dans les domaines de la guérison des délinquants autochtones, de la violence domestique et de la prestation de services en tenant compte des traumatismes historiques. Ses travaux les plus récents relient les neurosciences et le savoir autochtone sur le développement de l’enfant, et visent également l’exploration d’un terrain d’entente entre les sciences de l’eau occidentales et les connaissances autochtones sur le sujet. 

Considérée comme une agente de changement, Mme Laboucane-Benson a été nommée à l’Alberta Ministerial Panel for Child Intervention de 2017 à 2018, qui a donné lieu au projet de loi 18 : Child Protection and Accountability Act. L’objectif premier de ce comité était de réduire la surreprésentation des enfants autochtones parmi les jeunes pris en charge en Alberta. 

Mme Laboucane-Benson a donné vie à ses travaux de recherche doctorale grâce à un récit romancé présenté sous forme de roman graphique, The Outside Circle (House of Anansi, 2015). Dans cette œuvre primée, elle raconte l’histoire d’une famille autochtone en milieu urbain qui tente de transcender la pauvreté, l’affiliation à un gang et le désespoir. Son matériel pédagogique est utilisé dans des salles de classe un peu partout au Canada et dans le cadre de séances de formation pour professionnel.le.s. Mme LaBoucane-Benson continue de partager ses connaissances sur la guérison à la suite de traumatismes historiques avec des enseignant.e.s, des professionnel.le.s de la santé, des avocat.e.s et des décideur.se.s, ainsi qu’avec des communautés autochtones. Elle est convaincue que le dialogue sur la guérison et la réconciliation est la voie à suivre au Canada et qu’il doit mettre l’accent sur les points communs entre les populations occidentales et autochtones. Les meilleures politiques et les lois les plus utiles refléteront cet espace commun qui nous unit en tant que société. 

Nommée au Sénat en octobre 2018, la sénatrice Patti Laboucane-Benson vit pleinement dans cet espace qui contribue à définir le Canada. Elle est une jardinière passionnée, et son mari Allen est un chasseur traditionnel Nehiyaw (Cri). Tous deux croient que la sécurité alimentaire s’inscrit dans une récolte respectueuse des produits de la terre. Ils vivent près de Stony Plain en Alberta, avec leur fils Gabriel, sur des terres qui ont vu bon nombre de cérémonies, d’ateliers ainsi que des douzaines de conversations transformatrices avec des aîné.e.s, des élu.e.se et des leaders des quatre coins du monde.