Profile picture for user claudia.stoicescu

Claudia Stoicescu

  • Boursier.e 2014
  • Ancien.ne.s
Profile picture for user claudia.stoicescu
Doctorat en intervention sociale
Université Oxford
Profile

À titre de fournisseuse de service de première ligne, d'analyste et de chercheuse en Amérique du Nord, en Europe et en Asie du sud-est, Claudia Stoicescu a travaillé énormément dans les domaines du VIH/sida, de la toxicomanie et de la réduction des méfaits. Originaire de la Roumanie, Claudia a immigré à Toronto en 1996, où elle a obtenu son baccalauréat ès arts avec distinction en science politique de l'Université York. Lors de ses études de premier cycle, elle a travaillé activement à sensibiliser les gens sur le VIH. Elle s'est démarquée grâce à ses qualités de meneuse au sein de la première section des jeunes de Dignitas International de l'université, un organisme humanitaire médical qui travaille à la défense des droits de la personne et de la dignité de groupes vulnérables touchés par le VIH, et par le biais de son travail de sensibilisation communautaire au sein de l'AIDS Committee of Toronto. Claudia a obtenu sa maîtrise ès sciences du Centre for Evidence-Based Intervention d'Oxford, où elle a examiné les variables explicatives des comportements sexuels à risque parmi les jeunes du Kazakhstan.

Plus récemment, Claudia a occupé divers postes en recherche et en défense des droits auprès d'Harm Reduction International (HRI), de l'Open Society Foundations et de l'European Harm Reduction Network (réseau européen de réduction des méfaits). Au HRI, Claudia a géré le Global State of Harm Reduction 2012, soit la seule publication indépendante qui surveille la mise en œuvre de programmes sur le VIH et assure une couverture des usagers de drogues injectables à travers le monde, ainsi que le principal document de référence pour les organisations de la société civile et les décideurs dans les domaines du VIH et de la toxicomanie. Au cours de cette même période, Claudia a été l'auteure principale de Beirut Declaration, la déclaration officielle de 2011 de l'International Harm Reduction Conference (conférence internationale sur la réduction des méfaits). Cette initiative a appelé à accorder davantage d'attention aux programmes de prévention sur le VIH et aux politiques sur les drogues fondés sur des données probantes auprès des usagers de drogues injectables précédant la Déclaration politique sur le VIH/sida 2011 d'ONUSIDA, et a été adoptée par plus de 200 organismes à l'échelle mondiale, en plus de faire l'objet d'un éditorial dans la revue médicale Lancet.

Depuis 2008, Claudia a travaillé pendant plusieurs années auprès d'organismes communautaires dans le domaine du VIH, du développement et de la toxicomanie en Indonésie. Au cours des deux dernières années, Claudia a collaboré avec des chercheurs indonésiens et internationaux, des décideurs, des organismes communautaires et des femmes touchées par le VIH afin de planifier sa recherche actuelle sur les facteurs qui influencent les risques de VIH auprès des usagères de drogues injectables en Indonésie. Mis à part son engagement dans son travail sur le VIH et la toxicomanie, Claudia a publié au sein de médias indépendants au Canada et au Royaume-Uni, et est passionnée de poésie et de photographie.