Profile picture for user simon.thibault

Simon Thibault

  • Ancien.ne 2010
  • Boursier.e 2010
Profile picture for user simon.thibault
Professeur adjoint au Département de science politique
Université de Montréal
Profil

Simon est professeur adjoint au Département de science politique de l’Université de Montréal. Ses recherches s’inscrivent dans le champ de la communication politique avec notamment une perspective internationale. Ses travaux portent d’une part sur les initiatives mises en œuvre par des États et des organisations internationales (ONU, OSCE, etc.) pour réformer le système médiatique de pays affectés par un conflit passé ou en cours (Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Irak, etc.). Il s’intéresse d’autre part aux enjeux touchant le journalisme et les médias au Québec et au Canada. Il est chercheur au Groupe de recherche en communication politique (GRCP) et au Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CÉRIUM).

Avant d’être chercheur, il a été journaliste. Il a notamment couvert pour différents médias le conflit en Afghanistan, la guerre qui a opposé Israël au Hezbollah en 2006 et le conflit au Darfour depuis la frontière tchado-soudanaise. Il a aussi été consultant en évaluation de projets d’aide au développement à Washington DC et à Montréal, ce qui l’a amené à coordonner des recherches en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

Expérience à titre de boursier de la Fondation Pierre Elliott Trudeau

Être boursier de la Fondation, c’est l’occasion de côtoyer des intellectuels humanistes qui s’intéressent, par leurs recherches, à des questions essentielles. En plus de faciliter les rencontres et les échanges interdisciplinaires lors de ses colloques et séminaires, la Fondation donne à ses boursiers les moyens de leurs ambitions. Grâce au soutien de la Fondation, j’ai pu compléter mes recherches sur le terrain dans les Balkans, poursuivre mes études à Paris, tout en participant à des colloques scientifiques dans différents pays où j’ai présenté mes travaux et rencontré des chercheurs des quatre coins de la planète. Un doctorant ne peut espérer de meilleures conditions.