Présentation des mentor.e.s 2021

La Fondation Pierre Elliot Trudeau est fière de présenter les six leaders accompli.e.s qui seront ses mentor.e.s 2021.

Au terme d’un processus rigoureux en plusieurs étapes, la Fondation a sélectionné ces leaders d’exception pour leurs réalisations remarquables dans divers domaines et secteurs professionnels – tant privé, public, parapublic qu’à but non lucratif.   

Nos mentor.e.s 2021 contribueront au développement du leadership des boursier.e.s dans le cadre d’un parcours de trois ans qui s’inscrit dans le curriculum de leadership de la Fondation, Construire des espaces de courage : Vers un leadership engagé, et qui se base sur les six concepts clés du leadership de la Fondation, conçus sur  mesure pour former des intellectuel.le.s engagé.e.s. Les mentor.e.s aideront les boursier.e.s à acquérir le leadership de soi, des autres et des systèmes en leur offrant une expertise unique et précieuse pour de futur.e.s leaders engagé.e.s – en matière de communication et d’engagement public, de gestion d’équipe et de projet, de compétences financières et entrepreneuriales, d’innovation sociale, de négociation, de réseautage, de pensée créative, de réflexion conceptuelle et de résilience dans l’adversité. Les mentor.e.s contribueront également aux Espaces de courage de la Fondation, où l’on privilégie les débats vigoureux et où l’on célèbre la différence. Ces éléments sont essentiels pour susciter un engagement significatif avec des communautés de tout le pays, et l’avancement autour d’une pluralité de perspectives. Sachant que cela peut mener à des échanges difficiles, voire inconfortables, ils et elles sont protégé.e.s par un filet de sécurité formé de respect mutuel, de politiques solides et du Code de vie en communauté de la Fondation.  

mentor fr

 

Nos mentor.e.s  

Nos mentor.e.s 2021 sont des leaders dans leurs domaines respectifs et offrent un large éventail d’expertise :  

 

Karine Asselin

Karine Asselin est une diplomate chevronnée qui a occupé diverses fonctions à Affaires mondiales Canada pendant plus de deux décennies. Elle a servi au Bureau du Conseil privé, au Secrétariat de l'Appareil gouvernemental, a occupé un poste à Vienne à la Délégation du Canada auprès de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe, et a été ministre-conseillère à l'ambassade du Canada à Brasilia. Mme Asselin a été ambassadrice du Canada en République du Panama de 2015 à 2018. Plus récemment, Mme Asselin a occupé des postes de direction générale au Bureau des Organisations internationales et, actuellement, au Bureau des politiques consulaires. 

 

Julius Grey  

Julius Grey est un avocat renommé de plus de 40 ans d’expérience et de pratique dans plusieurs domaines du droit, notamment en matière de droits et libertés et de droits linguistiques. Il a enseigné à l’Université McGill, à l’Université de Montréal et à la Canadian Human Rights School de Charlottetown. Il a été président de la Fondation canadienne des droits de la personne de 1985 à 1988 et il continue de publier des ouvrages sur des sujets de droit et d’intérêt général. En 2004, Me Grey a reçu, pour l’ensemble de sa carrière, la Médaille du Barreau du Québec, soit la plus haute distinction décernée par le Barreau du Québec. Julius Grey est le deuxième plus grand plaideur de la Cour suprême du Canada : il est allé plus de 50 fois devant le plus haut tribunal du pays !   

 

Emmanuel  Kattan   

Emmanuel Kattan, philosophe et romancier, est directeur du programme Alliance, un partenariat innovant de l’Université de Columbia et de trois grandes institutions d’enseignement supérieur françaises. Il était auparavant directeur du British Council à New York, où il supervisait les programmes de collaboration universitaire, et conseiller principal à l’Alliance des civilisations des Nations unies. M. Kattan est docteur en philosophie et politique et un ancien boursier Rhodes dont les romans s'intéressent à la rencontre identitaire. Il a toujours cherché à créer et à encourager des collaborations entre les communautés et les institutions universitaires.   

 

Aldéa  Landry   

L’honorable Aldéa Landry est une ancienne politicienne, propriétaire d’une entreprise, bénévole et défenseuse de nombreuses causes. Son expertise et son impressionant réseau eu égard à la visibilité de la communauté acadienne et francophone sont fort pertinents dans le contexte du thème scientifique Langue, culture et identité. Figurant parmi les 100 femmes les plus puissantes du Canada selon le Réseau des femmes exécutives (2009 et 2010), elle a toujours milité en faveur de l’avancement des femmes dans les rôles de direction. Elle a été chancelière de l’Université Sainte-Anne (Nouvelle-Écosse).   

 

Gabrielle  Scrimshaw  Sagalov

Gabrielle Scrimshaw Sagalov est une professionnelle autochtone qui se passionne pour la création d’un impact social. Elle est titulaire d’un MBA de l’Université Stanford et est boursière Gleitsman du Center for Public Leadership de l’Université de Harvard. Mme Scrimshaw Sagalov a fondé le Scrimshaw Group, un cabinet de conseil axé sur la diversité, l’inclusion et le développement économique autochtone. Fière membre de la nation Denesuline de Hatchet Lake, elle est cofondatrice de l’Indigenous Professional Association of Canada.    

 

Azola  Zuma  Mayekiso

Azola Zuma Mayekiso est co-présidente de la Fondation Lulalab et vice-présidente du conseil en développement des ressources humaines d’Afrique du Sud. Elle a été PDG de Sanlam Investment Management (SIM), l'une des sociétés de gestion des investissements les plus réputées d’Afrique du Sud, et directrice exécutive et responsable du développement commercial du groupe Vunani. Elle est titulaire d’un MBA en commerce et gestion internationale de l’université Hanze aux Pays-Bas. 

 

Le programmes de leadership se déroule sur un cycle de trois ans. Au cours de la première année, les mentor.e.s participeront à la création et à la transmission de contenu pour l’Institut sur le leadership engagé de Moncton, (N.-B.), qui sera suivi au cours de la deuxième année par un autre Institut en Afrique du Sud. Dans les deux cas, les mentor.e.s favoriseront autant que possible l’apprentissage par l’expérience, afin de s’assurer que les activités de la Fondation sont bien implantées dans les villes et les communautés où se déroulent les Instituts. À partir de la deuxième année et tout au long de la troisième année, les mentor.e.s apporteront conseils et soutien aux boursier.e.s lors de la création et de la tenue de la Conférence Impact, une conférence et un débat publics dont l’objectif est de diffuser et de démocratiser les connaissances sur le thème scientifique Langue, culture et identité.   

  

Il devient de plus en plus nécessaire de compter sur des leaders engagé.e.s qui pratiquent une écoute profonde, qui acceptent d’être mis.es au défi et de prendre des risques, qui font preuve de persévérance et ont le courage d’affronter les défis mondiaux de notre époque. Grâce à leurs expériences et à leurs connaissances uniques, nos mentor.e.s 2021 contribuent largement à nos institutions, à nos communautés et à notre société. Ces pionnier.e.s transmettront à nos boursier.e.s une extraordinaire boîte à outils qui les aidera à devenir des leaders engagé.e.s au service de la communauté.