Voici nos boursier.e.s 2021 

2021 scholars

 

La Fondation Pierre Elliott Trudeau a sélectionné quinze chercheur.se.s doctorant.e.s de premier plan, provenant de tout le Canada et du monde entier, comme boursier.e.s 2021 pour son programme de leadership.  

Ces boursier.e.s interdisciplinaires tourné.e.s vers la communauté font preuve d’audace et d’innovation, et sont issu.e.s de tout un éventail de disciplines : médecine, religion, études politiques, santé internationale, droit. Ils et elles viennent des quatre coins du pays et au-delà, de Halifax à Winnipeg en passant par Montréal, et de la Colombie au Kazakhstan.  

Parmi ses bourses, la Fondation a le plaisir d’inaugurer la bourse Mary-Jean Mitchell Green – Fondation Pierre Elliott Trudeau, décernée à une extraordinaire candidate au doctorat dans le domaine des affaires. 

Pour la première fois depuis de nombreuses années, les candidatures ont été envoyées directement à la Fondation plutôt que d’être sélectionnées par les universités. Grâce à l’engagement de la Fondation envers l’excellence inclusive, cette approche a éliminé des obstacles et a fait en sorte que chaque candidature soit considérée de façon égale lors du processus de sélection rigoureux de la Fondation, quels que soient la région, le milieu ou la discipline du ou de la candidat.e. 

La Fondation a reçu 643 candidatures, interviewé 102 demi-finalistes et invité 36 finalistes à des entrevues individuelles. Au cours du processus, les candidat.e.s ont répondu à des questions ardues, participé à des entrevues de groupe, effectué des études de cas et été évalué.e.s par des universitaires de premier plan et d’ancien.ne.s boursier.e.s de la Fondation au cours de leur dernière évaluation au mois de mars. 

Ces 15 boursier.e.s remarquables, représentant 13 universités, ont été choisi.e.s selon leur excellence universitaire, leur leadership et leur engagement, ainsi que leur ouverture à une pluralité de perspectives, leur agilité et leur résilience. La diversité est particulièrement bien représentée au sein de ce groupe, qui comporte aussi une proportion significative de francophones. À noter, cinq boursier.e.s de ce groupe proviennent d’universités internationales de renom en plus de ceux et celles qui étudient dans des universités canadiennes.  

« Notre processus de sélection est conçu pour mettre au jour des leaders universitaires d’un nouveau genre », dit Pascale Fournier, présidente et chef de la direction de la Fondation. « Les candidat.e.s sont évalué.e.s non seulement sur leurs aptitudes académiques, mais aussi leur curiosité, leur créativité, leur esprit entrepreneurial, leur résilience ainsi que leur intérêt et leur ouverture envers une grande diversité d’opinions et de perspectives. » 

Les boursier.e.s amorceront un parcours de leadership de trois ans ancré dans le curriculum de leadership de la Fondation, Construisons des espaces de courage : Vers un leadership engagé. Ce dernier guidera les boursier.e.s à mesure qu’ils et elles apprendront à traduire leur recherche en action et acquerront le leadership de soi, le leadership parmi les autres et le leadership des systèmes. Le programme de leadership, conçu et donné par les fellows et mentor.e.s de la Fondation, est basé sur six concepts clés de leadership pensés sur mesure pour des intellectuel.le.s engagé.e.s. 

De plus, le programme de leadership de 2021 sera axé sur le thème Langue, culture et identité, qui permettra à cette cohorte d’ouvrir ses horizons au-delà des champs d’études individuels et de plonger dans un sujet d’une importance critique à un moment où la communication et l’ouverture interdisciplinaires sont essentielles pour rebâtir notre communauté mondiale. 

Ces boursier.e.s incarnent l’engagement de la Fondation envers les principes d’excellence inclusive et de leadership engagé, essentiels à un dialogue réel avec les communautés de tout le pays et au développement du progrès autour d’une pluralité de perspectives. Dans la programmation de la Fondation, ces principes se révèlent dans les Espaces de courage, des lieux de débat vigoureux et de célébration des différences. Ces derniers peuvent certes entraîner des discussions difficiles et parfois inconfortables, c’est pourquoi ils sont soutenus par un filet de sécurité de respect mutuel, de politiques solides et du Code de vie en communauté de la Fondation. 

Les boursier.e.s se sont engagé.e.s à améliorer leurs aptitudes linguistiques dans les deux langues officielles et à se familiariser avec les langues autochtones, en plus de s’impliquer activement et bénévolement au sein de leurs communautés pour aspirer à devenir des leaders et des intellectuel.le.s engagé.e.s. 

Au cours des trois prochaines années, en plus de la formation en leadership, la Fondation offrira aux boursier.e.s 2021 un généreux soutien financier, des ressources académiques, des occasions de mentorat et une formation en leadership personnalisée conçue pour les aider à métamorphoser positivement leurs communautés et leurs institutions universitaires.  

La Fondation se réjouit d’accueillir les boursier.e.s 2021 à ses événements virtuels, qui débuteront cette semaine par des présentations de membres éminent.e.s de la communauté des ancien.ne.s, qui parleront de la pertinence des quatre thèmes de la Fondation. Nous avons hâte que les restrictions de voyage et de rassemblement soient levées pour pouvoir recommencer à tenir des rassemblements en présentiel, notamment nos Instituts sur le leadership engagé, avec notre nouvelle cohorte de boursier.e.s et le reste de notre communauté. 

Félicitations aux boursier.e.s 2021 de la Fondation Pierre Elliott Trudeau : 

Roxana Akhmetova—Université d’Oxford 

María Juliana Angarita Bohórquez—Université du Québec à Montréal 

Monique Auger—Université de Victoria 

Prativa Baral—Université Johns Hopkins  

Lydie C. Belporo—Université de Montréal 

Étienne Cossette-Lefebvre—Université de Toronto 

Anick Desrosiers—Université McGill  

Raphaël Grenier-Benoit—Université d’Oxford 

Jasmine Cassy Mah—Université Dalhousie

Bryon Maxey—Université de Toronto 

Kowan O'Keefe—Université du Maryland, College Park 

Joshua Okyere—University of Manitoba 

Chanelle Robinson—Boston College 

Cristina Wood—Université York  

Boursière Mary-Jean Mitchell Green / Fondation Pierre Elliott Trudeau  

Kylie Heales—Université d'Alberta