25 Janvier 2018

Peut-on parler de « tours d’ivoires » universitaires encore aujourd’hui? Une nouvelle génération de docteurs déconstruit ce mythe en mettant l’accent sur les passerelles et relations que les universités permettent de construire entre ressources et expertises. A travers leurs travaux universitaires, Bailey Gerrits, boursière Trudeau 2015, et Ashley Whillans réfutent l’idée selon laquelle les universités seraient seules responsables de la création et de la diffusion des savoirs.

« La vision de ces acteurs francs et engagés est plutôt celle d’une place publique sur laquelle des gens de tous horizons se croisent pour échanger des idées, promouvoir le dialogue, travailler ensemble ou simplement s’asseoir et discuter, » écrit Gina Beltran pour Affaires universitaires. Beltran est agente de programme, leadership et interaction publique au sein de la Fondation depuis 2016. Lisez l’article complet ici.

Bailey Gerrits

Bailey Gerrits (études politiques, Université Queen’s) examine la couverture médiatique sur la violence confugale et s'intéresse au portrait « non-canadien » que semblent en brosser les médias canadiens.

Boursiers 2015

Gina Beltrán

Agente de programme, leadership et interaction publique – en congé parental

Équipe 2016