8 Avril 2018

Les dynamiques de pouvoir et de vulnérabilité relatives au logement dans les milieux urbains ne sont que renforcées par les dynamiques de pouvoir liées au genre. Dans une entrevue sur le plateau de l’émission « Les années lumières » de Radio-Canada le 8 avril 2018, Marie-Ève Desroches, boursière 2016 de la Fondation, a expliqué comment les villes peuvent simultanément adresser les inégalités de logement et de santé, en particulier dans le cas des femmes vulnérables. La boursière Desroches a noté combien les politiques publiques favorables à la santé encouragent des projets visant à la construction de logements avec soutien communautaire. À travers son étude comparative des villes de Montréal, Toronto et Vancouver, la boursière en a conclu que l’environnement créé par ces projets urbains de logements permet de réduire la situation de vulnérabilité de ces femmes et ainsi d’adresser les inégalités de santé encore trop prévalentes dans les milieux urbains au Canada.

Marie-Ève Desroches est une boursière 2016 de la Fondation et une doctorante en études urbaines à l'Institut national de la recherche scientifique. Écoutez son entrevue.

Marie-Ève Desroches

Marie-Ève Desroches (études urbaines, Institut national de la recherche scientifique) s’intéresse aux facteurs qui influencent la mise en place de politiques municipales inclusives conçues pour réduire les inégalités en santé au Canada.

Boursiers 2016