Cynthia Morinville

Boursiers
2016
Mentor(s): 
Programme d'étude:
Géographie
Affiliation actuelle:
Université de Toronto
Région:

Cynthia Morinville (géographie, Université de Toronto) étudie les expériences de travailleurs informels dans les pays du Sud qui extraient des métaux rares contenus dans les déchets électroniques. Sa recherche utilise le cinéma documentaire et la photographie pour raconter le chemin parcouru par les déchets électroniques.

Projet de recherche

L'exploitation du flux de déchets : la représentation et la rémanence des déchets électroniques

Les déchets électroniques représentent le flux de déchets connaissant la croissance la plus rapide. Environ 20 à 50 millions de tonnes d'articles électroniques sont jetées annuellement à l'échelle mondiale. La recherche de Mme Morinville vise à faire la lumière sur la façon dont les métaux rares logés au cœur de nos articles électroniques sont estimés, extraits, puis réintroduits sur le marché. Sa recherche porte principalement sur les points de vue des travailleurs informels qui interagissent étroitement avec les déchets électroniques dans divers sites de la chaîne de déchets électroniques. À l'aide de méthodes ethnographiques, de documentaires et de photos, Mme Morinville s'engage à approfondir les notions de représentation, de pouvoir et de justice afin d'offrir une autre lecture de la crise mondiale des déchets électroniques. En fournissant des points de vue locaux souvent négligés sur les activités de démantèlement et de récupération des ressources, cette recherche vise à contribuer aux efforts actuels de réforme.

Cynthia Morinville est une étudiante au doctorat du Département de géographie et d’urbanisme de l'Université de Toronto. Ses principaux intérêts de recherche portent sur la gestion des ressources naturelles et les questions d’accès, d'égalité et de justice sociale.

Avant d'entamer ses études à l'Université de Toronto, Mme Morinville a obtenu son diplôme de maîtrise en gestion des ressources et études environnementales de l'Université de la Colombie‑Britannique, où sa recherche s'est penchée sur les politiques de l'accès à l'eau et la gouvernance participative dans des quartiers informels urbains à Accra, au Ghana. Elle est également titulaire d'un certificat en communication de l’Université du Québec à Montréal ainsi que d'un diplôme de premier cycle en études environnementales et internationales de l'Université York.

Mme Morinville a acquis plusieurs années d'expérience professionnelle auprès d'ONG environnementales, où son travail était principalement axé sur la communication, l'engagement et les politiques. Son expertise comprend la gestion de plateformes interactives en ligne, la communication avec les médias sociaux, ainsi que la conception et gestion de campagnes.

Mme Morinville est depuis longtemps engagée auprès de la communauté où elle vit et travaille. Par le biais de son travail communautaire, bénévole et de militante, elle continue à développer des habiletés nécessaires afin de mettre à profit ses connaissances et son regard critique acquis durant ses études pour répondre aux questions environnementales et de justice sociale de manière concrète et vise à induire des changements sociaux à l'échelle locale et globale.

  • 7 Octobre 2019
    Chaque année, le premier lundi d'octobre marque la Journée mondiale de l'habitat. Cette année, l'accent est mis sur la contribution des technologies innovantes de pointe à la gestion durable des déchets pour atteindre des villes inclusives, sûres, résilientes et durables.