29 Août 2016

D’origine métisse et crie, le boursier Trudeau 2016 Jesse Thistle a vécu dix années  dans la rue avant de devenir une voix majeure dans le domaine du traumatisme intergénérationnel. Un des meilleurs étudiants de l’Université York, Jesse puise le sujet de sa thèse de doctorat au cœur de son histoire personnelle.

Né en Saskatchewan dans une communauté métisse de fortune établie sur des terres de la Couronne, Jesse a été élevé à Toronto par ses grands-parents qui préféraient nier leurs racines culturelles plutôt que de les célébrer. Il a eu beaucoup de difficultés à comprendre qui il était et a vécu dans la rue avant de soigner son accoutumance aux drogues dans un centre de réhabilitation à Ottawa. Reconnecter avec son passé familial a été important dans son processus de guérison. C’est à partir de ce moment-là qu’il a décidé d’entamer des études universitaires.

Jesse s’intéresse aux Métis des communautés de fortune établies sur des terres de la Couronne le long des routes et chemins de fer dans les Prairies canadiennes au cours du XXe siècle. Il souhaite mieux comprendre comment le traumatisme intergénérationnel a mené plusieurs Autochtones comme lui à une situation de crise.

"Comme professeur d’histoire, je souhaite enseigner et écrire des livres qui rejoignent un auditoire plus large, et repenser la perception que nous avons de nous-mêmes en tant que Canadiens. »

Pour en savoir davantage, lisez l’article du journal The Star ou prenez connaissance de l’article et de la baladodiffusion de CBC News.

Jesse Thistle

Jesse Thistle (histoire, York University) s’intéresse aux Métis des communautés de fortune établies sur des terres de la Couronne le long des routes et chemins de fer dans les Prairies canadiennes au cours du XXe siècle.

Boursiers 2016