19 Septembre 2017

Prix de recherche 2017 de la Fondation Pierre Elliott Trudeau: Des projets innovants qui façonnent l’avenir du Canada et du monde

Montréal, 19 septembre 2017 – La Fondation Pierre Elliott Trudeau est heureuse d’annoncer les noms des récipiendaires de ses prix de recherche et d’engagement de 2017. Chaque année, la Fondation remet jusqu’à cinq prix de recherche à des intellectuels en sciences humaines et sociales qui se démarquent par leurs réalisations, leur volonté de communiquer les résultats de recherche au public et leur habileté à trouver des solutions novatrices aux grands défis sociaux du Canada et du monde.

Les lauréats de cette année approfondiront la recherche sur :

  • la gouvernance de l’eau par et pour les Autochtones au Canada,
  • la protection des droits humains en Amérique latine,
  • comment l’expérience citoyenne évolue via le parrainage privé des réfugiés,
  • l’engagement des jeunes filles dans la lutte contre la violence sexuelle,
  • et la restitution du patrimoine culturel arctique.

En plus de recevoir la somme de 225 000 dollars au cours des trois prochaines années, chacun des lauréats pourra compter sur le vaste réseau intellectuel de chercheurs et d’experts qui, depuis 15 ans, se sont joints à la communauté de la Fondation, soit 68 lauréats, 139 mentors et 214 étudiants au doctorat.

Les lauréats 2017 de la Fondation Pierre Elliott Trudeau:

Karen Bakker, Géographie, Université de la Colombie-Britannique (Colombie-Britannique) - Karen Bakker et son équipe travaillent étroitement avec des communautés autochtones, des conseillers, des experts, des militants et des artistes afin d’échanger des connaissances sur la façon de décoloniser la gouvernance de l’eau et améliorer la sécurité de l’eau pour les peuples autochtones au Canada.

Bernard Duhaime, Droit, Université du Québec à Montréal (Québec) - Le projet de Bernard Duhaime propose de créer une plateforme permettant aux Canadiens de s’inspirer de l’expérience latino-américaine pour assurer une meilleure protection des droits humains et s’engager dans la réconciliation nationale.

Audrey Macklin, Droit, criminologie et études sociolégales, Université de Toronto (Ontario) - Le projet d’Audrey Macklin s’intéresse au parrainage privé des réfugiés du point de vue des parrains : quelles sont leurs motivations, leurs expériences et leurs perceptions. Elle examine également comment le parrainage les touche et les stimule en tant que citoyens.

Claudia Mitchell, Éducation, Université McGill (Québec) – Dans le cadre du projet de Claudia Mitchell, des jeunes filles de sept pays à travers le monde vont se rencontrer et produire des photographies ou des vidéos avec des téléphones intelligents au sujet des meilleures idées et pratiques pour lutter contre la violence sexuelle.

Norman Vorano, Histoire de l’art et conservation de l’art, et the Agnes Etherington Art Centre, Université Queen’s (Ontario) - Norman Vorano créera le Réseau de recherche sur le patrimoine culturel arctique, une plateforme unique permettant aux communautés nordiques de partager leurs connaissances culturelles et de renforcer la fierté de leurs communautés en accédant aux collections patrimoniales de l’Arctique disséminées dans les musées à travers le monde.

À propos du prix de recherche

Le prix de recherche la Fondation Pierre Elliott Trudeau a été créé en 2003 pour souligner des initiatives originales et des projets novateurs qui ne sont pas typiquement soutenus par des subventions traditionnelles. Les lauréats de la Fondation Pierre Elliott Trudeau sont proposés par leurs pairs et choisis par un jury indépendant. Leur travail porte sur l’un ou plusieurs des quatre thèmes phares de la Fondation et contribue aux objectifs de l’institution de créer un réseau innovateur d’échanges universitaires et d’engagement public. Depuis 2014, chaque lauréat propose un projet collaboratif qui s’appuie sur la participation des lauréats, mentors et boursiers de la Fondation. L’appel de nomination du prix de recherche 2018 est en cours jusqu’au 4 décembre 2017.