Danielle Juteau

Ses travaux portent sur les minorités, la transformation des frontières ethniques et sur la citoyenneté.

Danielle Juteau est professeure émérite au Département de sociologie de l’Université de Montréal. Ses enseignements et recherches portent sur l’articulation des rapports sociaux ethniques et de sexe et sur la citoyenneté dans ses liens au pluralisme et à l’égalité sociale.

Comptant parmi les premiers universitaires à offrir des cours en études féministes, elle a développé une perspective anti-essentialiste des catégories sociales et de leurs visées identitaires, qu’elle appréhende en termes d’inégalités de pouvoir et de contraintes structurelles. La reconnaissance qui lui est témoignée sur la scène internationale est à l'image de sa contribution à la compréhension des rapports ethniques dans le système monde actuel et au développement d’instruments théoriques pour les appréhender comme historiquement construits, concrets et idéels. Fondatrice du Centre d’études ethniques de l’Université de Montréal en 1991 (CEETUM), elle a été la première titulaire de la Chaire en relations ethniques (1991-2003).

Membre de la Société royale du Canada depuis 1996, Danielle Juteau a reçu le prix Marcel-Vincent de l’ACFAS en 2001. Elle a été titulaire de la Chaire d’études canadiennes à l'Université Paris III Sorbonne Nouvelle, en 2001 et fut nommée Lauréat de la Fondation Pierre-Elliott Trudeau en 2003. L’Université York lui a décerné un Doctorat Honoris Causa en 2007. Elle a été membre du comité aviseur du groupe « Sociétés réussies» de l’Institut canadien de recherches avancées (2005-2012) et est présentement membre du comité éditorial de la Collection IntersectionS, Paris.

Elle est l’auteure de nombreux ouvrages dont  La différenciation sociale : modèles et processus, Montréal, PUM, 2003;  L’ethnicité et ses frontières, Montréal, PUM, 1999, qui est en voie de réédition (2014) et avec Nicole Laurin, Un métier et une vocation. Le travail des religieuses au Québec de 1901 à 1971, Montréal, PUM, 1997.