Malinda S. Smith

Lauréats
2018
Affiliation actuelle:
Professeure en science politique, Université de l'Alberta
Région:

En mettant en lumière des histoires souvent cachées, le projet de la professeure Malinda Smith (science politique, Université de l'Alberta) vise à remédier à l'absence virtuelle des femmes noires dans l'historiographie du Canada.

Projet de lauréate de la Fondation Pierre Elliott Trudeau : Une chaise à table : Générer le passé et le futur des canadiens noirs

Objectifs du projet : Recouvrer les histoires cachées et en raconter de nouvelles sur les obstacles, les aspirations et la mobilité sociale des Canadiennes noires, au moyen des initiatives suivantes :

  1. Un symposium sur et pour les Canadiennes noires dans les sphères politiques, juridiques et universitaires, « Une chaise à table : Les femmes noires et le leadership au Canada, » dont découlera la publication d’un ouvrage collectif ;
  2. Narration numérique et enseignement multimédia par le biais d'un portail Web de plaidoyer politique, « Diversités Digitales Canada » ;
  3. Un livre, Générer le passé et le futur des canadiens noirs : Au-delà d’une seule histoire.

Lire le projet complet.

Malinda S. Smith, Ph. D. est professeure en science politique à l’Université de l’Alberta, où elle mène des recherches et enseigne dans les domaines des relations internationales, des études africaines, des genres et des politiques, et des études critiques de la race et de la diversité. Originaire des Bahamas, où elle a aussi grandi, Malinda est titulaire de deux maîtrises de l’Université Western Michigan – l’une en administration du développement, l’autre en science politique – et d’un doctorat en relations internationales et en philosophie politique de l’Université de l’Alberta.

Érudite créative, Malinda est aussi une communicatrice douée, une figure de proue du milieu universitaire et un modèle de chercheuse engagée dans la collectivité. Figurent parmi ses publications The Equity Myth: Racialization and Indigeneity at Canadian Universities (2017), un ouvrage récemment publié dont elle est cosignataire, et cinq ouvrages en coédition, dont States of Race: Critical Race Feminism for the 21st Century (2010) et Beyond the African Tragedy: Discourses on Development and the Global Economy (2006). Elle a également publié trente chapitres et articles dans des publications universitaires traditionnelles, ainsi que de nombreux rapports de recherche, livres numériques et articles de magazine, de journal et de blogue où elle émet un point de vue critique engagé sur les droits de la personne, l’équité et la diversité dans le milieu de l’éducation postsecondaire. Des universités et sociétés savantes d’un peu partout au Canada et à l’étranger, la fonction publique, des organisations communautaires et des médias l’invitent d’ailleurs souvent à parler de ces sujets.

Au Canada, Malinda est considérée comme une figure de proue de la promotion des politiques et des stratégies pour faire progresser l’équité, les droits de la personne et les pratiques décoloniales. Parmi sa myriade de contributions à l’élaboration des politiques de demain en matière d’équité – notamment la publication de plusieurs rapports de groupe de travail et le rôle-conseil qu’elle joue à l’université et auprès de différents ordres de gouvernement –, Malinda a agi comme vice-présidente aux affaires d’équité à la Fédération canadienne des sciences humaines et présidente du conseil d’administration du Centre for Race and Culture. Elle est actuellement membre du Comité consultatif sur les politiques d’équité, de diversité et d’inclusion du Programme des Chaires de recherche du Canada, du Comité directeur national du réseau Researchers and Academics of Colour for Equality (R.A.C.E.) et présidente de l’Academic Women’s Association (U of A). En reconnaissance de ses travaux de recherche inédits, de son implication comme mentore et de son engagement, Malinda a été nommée « Distinguished Scholar » (2017-2018) par l’Association des études internationales-Canada. Elle a également reçu de nombreuses autres distinctions, dont, récemment, le prix HSBC « Contributrice communautaire de l’année » (2016), le « Prix pour l’équité » (2015) de l’Association canadienne des professeures et professeurs d’université, ainsi que le prix « Human Rights Education Recognition » (2013) de l’Université de l’Alberta.

  • 26 Juin 2018
    La Fondation Pierre Elliott Trudeau annonce les récipiendaires de ses prix de recherche 2018 Les prix de recherche 2018 de la Fondation Pierre Elliott Trudeau : Des projets audacieux qui façonnent l’avenir du Canada et du monde