Marie Wilson

Mentors
2016
Boursiers:
Région:

Après une carrière de trente-cinq ans comme journaliste primée, communicatrice et pionnière du service quotidien de nouvelles télévisées dans le Nord canadien, Marie Wilson a été l’une des trois commissaires de la Commission de vérité et réconciliation du Canada.

Marie Wilson a consacré plus de trente années de sa carrière au journalisme avant de devenir l’une des trois commissaires de la Commission de vérité et réconciliation du Canada, où elle a travaillé pendant six ans et demi à la révélation de l’histoire et des répercussions chez les jeunes Autochtones de plus d’un siècle d’éducation forcée dans des pensionnats. Elle s’intéresse maintenant aux aspects de la réconciliation, suite à la Commission, à titre de professeure de pratique, en 2016, à l’Institut d’étude du développement international (Université McGill).

Mme Wilson a été nommée commissaire à la Commission après trente-cinq ans de carrière comme journaliste primée, formatrice, cadre supérieure, entrepreneure indépendante, consultante en journalisme, évaluatrice de programme et gestionnaire de projet. Elle a aussi travaillé comme enseignante à l’université au Canada, et au secondaire en Afrique. Dans l’ensemble, Mme Wilson a vécu, étudié et travaillé pendant près de quarante ans dans des milieux culturellement diversifiés, notamment en Europe, en Afrique, en Amérique du Sud, et dans plusieurs régions du Canada.

Au cours de sa carrière en journalisme, Mme Wilson a travaillé comme journaliste régionale et nationale pour la presse écrite, la radio et la télévision. Elle a été la première animatrice de l’émission hebdomadaire d’actualités, Focus North, À titre de directrice régionale de CBC North (Société Radio-Canada), elle a lancéle premier service quotidien de nouvelles télévisées du Nord canadien, lequel était diffusé sur quatre fuseaux horaires en dix langues (anglais, français et huit langues autochtones). À la SRC, Mme Wilson a conçu la couverture des Jeux d’hiver de l’Arctique et la série True North Concert pour un auditoire national, et ce, afin de présenter au reste du pays les artistes de la scène et les sports traditionnels du Nord. Elle a aussi recruté et formé des reporteurs et animateurs autochtones, créé les prix CBC North en reconnaissance de l’excellence des employés et contribué à l’essor de la communauté à l’aide de programmes pour favoriser l’alphabétisme.

Pendant plusieurs années, Mme Wilson a été présidente du comité consultatif en matière de formation à la SRC, lequel offrait de la formation à l’interne comme à l’étranger. Un des jalons de sa carrière a été son travail auprès de la South African Broadcasting Corporation pour préparer les journalistes de la télévision à couvrir la première élection démocratique, suivie par la commission de vérité et réconciliation sud-africaine, alors que le pays effectuait une transition vers la démocratie. Pendant de nombreuses années, Mme Wilson a été membre associée du conseil d’administration du réseau qui deviendra plus tard le Réseau de télévision des peuples autochtones (APTN).

Mme Wilson possède des diplômes en études françaises et en journalisme ainsi que des certificats en gestion de projet et en évaluation de programme. Elle a reçu nombre de distinctions pour son travail en journalisme, pour ses écrits, et pour des projets sur la sécurité au travail. Elle a aussi reçu le prix de CBC North pour l’ensemble de sa carrière, le prix « Northerner of the Year », la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II ainsi que des doctorats honorifiques décernés par l’Université St. Thomas et par l’Université du Manitoba. Elle a été nommée mentore Trudeau par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en 2016.